in

Quand le twerk part à la rencontre du métal.

Sans-titre-1

Fini le headbang, le air guitar, la moshpart ou le pogo, place au twerk ! C’est en tout cas ce que semble prôner le groupe Mastodon avec son nouveau clip « Motherload ». Quelques semaines après la sortie du clip « Anaconda » de Nicky Minaj où le nombre de fesses remuant était impressionnant, les quatre musiciens d’Atlanta se sont dit « et pourquoi pas nous ? »

Le résultat est détonnant ! Si l’on croit au départ à un clip que l’on pourrait qualifier de « classique » dans l’atmosphère étrange et quelque peu morbide, on se retrouve d’un seul coup avec une dizaine de charmantes demoiselles en train de secouer leurs popotins dans ces scènes avant de partir sur un battle de danse très acrobatique le tout en slow motion et avec des riffs percutants !

Le moins que l’on puisse dire, c’est que ce clip très sexy agite la toile. Les réactions des fans sont mitigées : si certains sont amusés, d’autres sont plutôt réfractaires à la démarche et la légitimité de ces figurantes. Quel est l’objectif ? Se moquer de la société du spectacle ou les membres du groupe sont tout simplement amateurs des gros fessiers ? Mastodon ou plutôt Asstodon est réputé pour son second degré et pour changer les codes du genre que ce soit en terme de clip et de musique.

Il faut savoir que le métal est le genre musical le moins sexualisé contrairement au hip-hop d’où provient le twerk. De plus, cette danse est de plus en plus utilisée par la pop culture (tant décriée par les fans de musique extrême) mais c’est un véritable phénomène de société, les fesses sont partout !

Toujours est-il que la vidéo fait débat et représente un très bon coup de pub pour la sortie du nouvel album du groupe.En tout cas nous on est resté hypnotisé par le solo de guitare très particulier.

Cette femme a trois seins !

Kim Kardashian nue pour un magazine !!