in

Que préférez-vous : bas ou collants ?

porte-jaretelles-une

Dans la vie des hommes et des femmes, il y a parfois des questions importantes, qui méritent réflexion avant de prendre une décision. Et parmi ces questions, quasiment existentielles, il en est une qu’il faut aborder sans délai : vous préférez les bas ou les collants ?

Et ce n’est pas une question qui se traite par dessus la jambe !

Pourtant les deux n’ont pas toujours cohabité : faisons un petit retour en arrière.

Jusqu’aux années 60, la vie est simple, les dames portent des jupes ou robes longues, dessous, elles ont des bas et tout le monde est content, surtout les hommes quand les belles soulèvent jupes et cotillons.

Et puis le drame arrive dans les années 60 avec l’apparition de la mini-jupe, car plus question pour les dames et les jeunes filles de porter des bas et des porte-jarretelles, cela ne serait pas correct !

Du coup, les couturiers, malins qu’ils sont, inventent le collant, et rajoutent une sorte de culotte aux bas pour envelopper les jambes, les fesses et monter jusqu’à la taille : l’honneur était sauf !

Mais pour la galipette, en ces temps de libération des mœurs, c’était un peu compliqué et contradictoire.

A la fin des années 60, on ne voit pratiquement plus de bas, à part chez quelques femmes libertines, ou dites de « mauvaise vie » : le collant est donc devenu la norme.

Heureusement, le drame ne dure pas trop longtemps et à la fin des années 70, avec le rock, le mouvement punk et les magazines de charme, le bas refait son apparition et va même se maintenir à côté du collant.

Une marque a même l’idée de faire des bas qui tiennent tout seul pour éviter le désagrément ou la complication du porte-jarretelles : difficile désormais de savoir si madame porte l’un ou l’autre.

Mais une chose est certaine, il a définitivement perdu sa réputation un peu sulfureuse.

Mode oblige, les bas sont mêmes devenus véritables objets d’art, les créateurs n’hésitant pas à faire preuve de beaucoup d’imagination sur les motifs, les matières, les couleurs, quand le collant reste plus classique.

Même si, mais c’est surtout du coté des boutiques érotiques qu’on les trouve, certains collants sont ouverts au niveau de l’entrejambe, ou proposent une sorte de tout-en-un, à la fois collant puisque montant jusqu’au ventre, mais aussi bas avec des bandes de nylons sur le côté pour aller justement vers le bas.

Reste que le bas sera toujours plus érotique : qu’y a-t-il de plus excitant que de glisser une main sous la jupe de madame, sentir le nylon sous les doigts pour glisser sur la peau de sa belle ?

Et franchement si madame, coquine, décide de vous faire un strip-tease, le moment où elle retire ses bas restera toujours beaucoup plus sensuel que si elle doit retirer des collants : il suffit de revoir la superbe Sophia Loren s’effeuiller pour Marcello Mastroianni

Alors bas ou collant ? vous penchez de quel coté ?

Une offre d’emploi très insolite !!

Homme ou femme : qui est le plus obsédé ?