in

Quelques coutumes étonnantes concernant le sexe à travers le monde…

seins-mappemonde-carte

Les habitudes concernant le sexe varient et diffèrent beaucoup à travers le monde : l’homme, la femme, la relation amoureuse ou l’acte sexuel en lui-même ne seront pas vus du tout de la même manière selon que l’on se trouve dans un pays d’Afrique ou d’Asie.

Chaque pays, chaque culture possède une vision bien particulière concernant les relations charnelles : il n’y a qu’à voir la différence entre la France et l’Allemagne concernant la nudité et les relations sexuelles pour s’en rendre compte !

Du coup, cela peut souvent donner des situations plutôt bizarres lorsque chacun évoque sa relation au sexe et les différentes choses qu’il peut pratiquer avant, pendant ou après les galipettes : voici quelques exemples qui vont sûrement vous faire sourire, mais également vous faire hausser les sourcils de surprise…

  • Appeler son sexe par un prénom : c’est à Hawaï, dans les populations ancestrales, que cette drôle de coutume était réalisée.
    En effet, hommes et femmes donnaient donc des petits surnoms qui imageaient bien la forme ou la taille des parties génitales, histoire d’exciter la curiosité et l’imagination…
  • L’onanisme des pharaons : afin d’éviter que le Nil tarisse, le roi d’Egypte devait s’adonner à une curieuse chose.
    Les flux et reflux du fleuve traversant le pays était en effet considérés comme étant dus aux éjaculations d’Atoum, un des dieux de la mythologie égyptienne. Pour que l’eau continue de couler, et puisque le pharaon était considéré comme un envoyé des dieux sur terre, il devait donc se secouer régulièrement le poireau au bord du fleuve !
  • Un croche-patte gagnant : oeuvre de la tribu des Indiens Guajiros, il était réalisé durant une cérémonie particulière, celle de la fertilité.
    Pour cela, une jeune femme courait après un des hommes de la tribu, en essayant de le faire tomber par des croche-pieds.
    Si elle y arrivait, ce dernier devait donc lui donner son corps pour la nuit !
  • Des relations sexuelles en habits : direction la côte irlandaise, et plus précisément l’île d’Inis Beag.
    Là-bas, le sexe y est presque banni : les préliminaires y sont interdits (on pense qu’ils sont dangereux pour la santé), et les sous-vêtements, pour les couples mariés, doivent être absolument gardés lors des galipettes !
  • Le sexe pour séduire : et non pas l’inverse !
    C’est au Brésil que se passe ce qui pourrait être un rêve pour beaucoup d’obsédés sexuels : les hommes, dans le but de conquérir une femme précise, enchaînent les conquêtes pour se démarquer par rapport aux autres, et offrent à leur proie des cadeaux, comme des petits poissons par exemple…
  • Un souci de langue : dans une autre tribu brésilienne, on utilise un même mot pour deux actions plutôt opposée.
    En effet, pour les Aweikoma, « manger » veut donc dire se nourrir, mais également faire l’amour, car pour eux, dans les deux cas, on fait rentrer une chose dans un orifice du corps…

Il met du porno sur le site de sa campagne électorale !!

Irina Shayk complètement nue sur facebook !!