in

Qui est l’étudiante la plus sexy de Belgique ?

6

C’est la question à laquelle essayent de répondre les cercles étudiants belges, et plus particulièrement ceux de Flandre, les néerlandophones : au sein de ces associations, très prisées par les élèves des universités et condition sine qua non pour avoir une vie sociale épanouie durant ses études, il faudra donc trouver une représentante la plus sexy possible, pour qu’elle participe au concours lancé par un magazine belge, appelé P-Magazine.

Les conditions sont très simples pour permettre à ces jeunes femmes de participer : avoir entre 17 et 24 ans, et être bien évidemment jolie et savoir être sexy aux moments charnières du concours.

Cette initiative ne plaît évidemment pas au directeur d’une université, la KUL, Karlin Malfliet, car celui-ci ne goûte pas vraiment l’idée, et le fait savoir : « Cela réduit la femme à un objet de désir. Les femmes sont des êtres humains aussi. Les jeunes filles de 17 à 24 ans ont souvent du mal à gérer toutes les attentes auxquelles elle sont confrontées. On ne peut ramener la femme à un modèle qui lui demande d’être sexy, de servir d’objet de désir, et de réussir leurs études. »

Du côté du magazine, on plaide bien évidemment la bonne foi et on s’étonne des réactions des personnalités de l’université : tout ce qu’ils veulent faire, c’est de mettre en valeur le côté sexy de ces jeunes femmes, d’autant plus que leur ligne éditoriale est traditionnellement axée sur l’art.

Il n’y aura donc pas, selon un dirigeant de l’hebdomadaire, de « pornification » comme cela pourrait l’être dans d’autres magazines ou émissions de télé.

Pour info, le magazine a reçu pas moins de 80 candidatures.
Et deuxième info, la gagnante empochera pas moins de… 180 litres de bière.

Voici les photos des 10 finalistes :

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

Le porno expliqué en 3 minutes 30 !!

Une élection comme on aimerait en voir plus souvent !!