in

Qui sont les champions de l’échangisme en Europe ?

l-une-des-affiches-de-la-campagne-europe-is-sexy_883118_667x333

Ce sont des rumeurs qui existent depuis bien longtemps, et on connaît tous au moins une personne qui en est la cible : elle serait échangiste, et proposerait son ou sa partenaire à d’autres personnes durant des soirées de débauche où même les pires réalisateurs de films X risqueraient d’être choqués…

C’est bien évidemment un sujet tabou, qui fait néanmoins fantasmer : le libertinage, l’échangisme, le candaulisme, en bref toutes les pratiques sexuelles qui peuvent paraître dégoûtantes (alors que le respect y est souvent de mise) au néophytes et qui pourtant attirent toujours plus de monde.

Etant un monde assez fermé, peu ou pas d’études et de recensements avaient été faits afin de connaître un peu « l’état » de l’échangisme en France et en Europe : mais ça, c’était avant !

Car depuis peu, l’Ifop, institut de sondage bien connu, s’est intéressé au phénomène et a essayé d’en savoir un peu plus : se basant sur 6 pays d’Europe (France, Espagne, Angleterre, Italie, Allemagne et Belgique), les résultats, plutôt surprenants, allaient tordre le cou aux clichés des populations plus chaudes que d’autres…

En effet, dès le départ, on se rend compte que les pays dits « latins » ont beaucoup plus de mal que ceux censés être plus « froids » avec le concept de sexualité « anormale » : chez nos amis belges, c’est près de 10% de la population qui avoue avoir déjà fréquenté un lieu échangiste, contre 6% pour la moyenne des autres pays !

Concernant l’échange à proprement parler, on tombe déjà plus bas en termes de chiffres : seulement 7% des personnes interrogées ont déjà franchi le cap de confier leur partenaire à quelqu’un d’autre, le temps d’une nuit de folie sexuelle…

Et surprise, les italiens, ayant pourtant la réputation d’être chauds, ne sont « que » 5% à pratiquer cette forme de sexe !

Si vous vous faisiez attaquer par un pénis géant, comment réagiriez-vous ?

Une idée coquine pour éviter que sa voiture parte à la fourrière…