in , ,

Refoulé d’un club libertin, il pique dans la caisse et se branle devant les caméras !

Visiblement trop bourré pour être bon à quoi que ce soit, notre ami se fait gentiment refouler du club libertin de Limoges où il espérait finir sa soirée. Mais le bougre ne compte pas en rester là. Alors que le guichetier s’est absenté, le poivrot fait à nouveau irruption dans la boîte et dérobe les 390 euros qui constituent la recette du soir. On pourrait alors croire que, son forfait accompli, le vilain serait parti sans demander son reste. C’est bien mal connaître les effets combinés de l’alcool et de la misère sexuelle.

Profitant de son apparente solitude, le voleur nous la joue voyeur de vestiaire et se met à épier l’espace réservé aux hommes par le trou de la serrure, tout en déboutonnant son futal pour s’astiquer, juste sous le nez de la caméra de surveillance du club…

Retrouvé quelques jours plus tard, le lascar nie d’abord en bloc : le club libertin, le vol, la branlette, sa probable homosexualité ; plaidant l’amnésie. Puis, face aux preuves, et sans doute aux flashbacks éparses qui lui reviennent, il commence peu à peu à admettre les faits. Cette mésaventure lui aura au moins permis de se découvrir un peu. C’est déjà ça…

 

 

Les rêves érotiques et leurs significations

Les plus beaux trompe-l’oeil de vulve !