in , ,

Santé : quand l’érection nocturne fait mal !

Qui ne s’est pas déjà réveillé, au beau milieu de la nuit, encore embrumé de sommeil, mais avec le plaisir coupable de découvrir Popaul au garde-à-vous ? Rien de plus normal, selon les médecins du sommeil, la fréquence de ce phénomène serait de deux à trois séances, d’une petite demi-heure, chaque nuit, chez tous les mâles en bonne santé.

Ce qui est moins normal, c’est de se réveiller avec un petit soldat tellement énervé qu’il provoque des douleurs lancinantes à son propriétaire. C’est le cas d’un Néerlandais de 40 ans, qui s’est plaint, à son médecin, de douleurs chroniques dans une région plutôt habituée au plaisir. Plus étrange encore, ces épisodes désagréables n’auraient lieu que les nuits qui suivent un rapport sexuel avec madame, jamais celles où il ne fait que se masturber. Il prétend ne venir à bout de sa souffrance qu’en plongeant son fantassin un poil rebelle dans la glace (en mode Captain America), ou en faisant de l’exercice. Pas sûr que ce soit ce qu’espérait sa femme en exigeant des nuits agitées…

Cette pathologie n’est pas si rare que ça, puisque la médecine dénombre suffisamment de cas pour lancer une étude sur le sujet. Si cela vous arrive, sachez donc que vous n’êtes pas seul.

Le shooting très sexy de Bella Hadid

La vidéo sexy du jour #16