in ,

Santé : un remède contre la bite tordue !

On a tous, dans notre entourage, un ami qui s’est confié un jour, timidement, à la fin d’une soirée arrosée (oui, oui, nous aussi, on fait le coup de « l’ami » qui a un problème). Le bougre vous parle de son engin, ce qui vous met plutôt mal à l’aise, pour vous dire qu’il n’est pas exactement comme ceux dans les films. Vous vous laissez alors aller à un laïus d’expert sur le fait que « le porno ce n’est pas la réalité », que « toutes les bites sont différentes », que « c’est tout à fait normal », etc., quand ce dernier vous a arrêté. Non, lui, sa bite n’est pas juste plus fine, plus large, ou avec un gland plus gros que dans les films. Non, sa bite à lui est tordue, genre, vraiment tordue.

Votre « ami » souffre de la maladie de Lapeyronie, un mal courant puisque 10% des hommes en sont atteints, mais qui se déclare en général vers la cinquantaine. Qu’il se rassure, cette maladie est rarement douloureuse, au pire, handicapante dans certaines positions sexuelles. Elle peut en revanche porter un préjudice esthétique à son hôte, qui ne couche pas forcément qu’avec des initié-e-s à l’art ancestrale du boomerang.

Hé bien, il existe dorénavant un remède, une collagénase, qui dissout progressivement la plaque fibreuse déviant la trajectoire du pénis évitant l’intervention chirurgicale.

A vous les fins de soirée sereines, qui deviendront embarrassantes lorsque votre ami vous parlera, cette fois-ci, de sa précocité…

Science : les tortues savent respirer par le cul

Quand Christopher Bollen se voit décerné le prix littéraire de la plus mauvaise scène de sexe !