in

Sauvez l’environnement, c’est bon pour votre pénis !

la-grave-meteo-11-09_232293

L’environnement, c’est un enjeu national, international et même mondial, qui est remis au centre des discussions dès que c’est possible : entre les conférences sur le réchauffement climatiques, les vrais-faux accords sur les taux de pollution et les informations plus qu’inquiétantes sur le changement climatique, on est servis !

Mais parle-t-on assez de l’effet que peut avoir la pollution sur une partie du corps en principe bien à l’abri ?
Et bien apparemment non ! Les pénis de ces messieurs méritent donc d’autant plus d’attention, car ils auraient quelques soucis eux aussi à cause de la pollution.

On s’explique : un fabricant de préservatifs anglais a remarqué que les tailles des capotes commandées par nos meilleurs ennemis était en forte baisse, et que la taille des pénis de ses compatriotes avait chuté de plus de 2,5 cm en à peine 10 ans !

La marque, qui propose 95 tailles différentes, n’a pas eu grand mal à remarquer ce phénomène : sur 20 000 hommes qui ont commandés des préservatifs, l’étude avait donc un bon fondement et un panel que beaucoup d’instituts de sondages rêveraient d’avoir sous la main.

La phase plus difficile a été bien évidemment d’expliquer pourquoi nos chers voisins anglais avaient le pénis qui diminuait autant et en si peu de temps ?
Le réchauffement climatique, avec les mêmes effets que sur la banquise ?
Apparemment non, les conclusions avancent que c’est bien une cause environnementale qui peut expliquer ce phénomène.

Tout d’abord, ce seraient des substances qui se trouveraient dans des produits pharmaceutiques, cosmétiques ou encore dans les aliments utilisés ou consommés au quotidien qui pourraient avoir un lien avec la diminution de la taille du pénis.
En ingérant ces substances, le corps se serait mis à muter et à se transformer petit à petit.

La deuxième cause serait que le corps humain est de plus en plus exposé aux ondes : en plus d’influer sur la taille du pénis, les cancers des testicules auraient ainsi augmenté radicalement ces dernières années.

Enfin, l’obésité joue un rôle important elle aussi, surtout chez les jeunes : selon le professeur Carlos Foresta, il y a bien un lien de cause à effet entre un fort surpoids et la taille du pénis.
Selon lui, “l’obésité influence négativement la production d’hormones à l’adolescence. Les kilos superflus perturbent les sécrétions hormonales et font chuter la production de testostérone.”

Et nous, en France, qu’avons-nous à craindre ? La réponse se fait encore attendre, mais vous savez qu’il faut faire attention quand même…

Soirée Jacquie et Michel ce samedi 12 avril !

Se masturber, c’est bon pour la santé !