in , , , ,

« Sex ban », après un couvre-feu et le reconfinement, le sexe entre inconnus bientôt interdit ?

Allons-nous bientôt devoir dire au revoir aux plans cul, coups d’un soir et autres joyeusetés lubriques ? Si le sexe durant le confinement semble en théorie déjà restreint au seul cercle du foyer, ce qui limite déjà beaucoup la donne, on pouvait tabler sur une reprise des ébats pour l’après confinement. Mais c’était sans compter sur nos amis britanniques qui lors de leur déconfinement progressif au début de l’été, avaient appliqué une mesure baptisée « sex-ban » qui, comme son nom l’indique, interdit le sexe entre personnes n’étant pas de la même bulle sociale ! Good bye Tinder et consorts !

Si la règle venait à faire des émules outre-manche, cela signifierait que seul le sexe entre collègues et amis proches serait autorisé. La mesure ayant été farouchement contestée en Angleterre, on imagine le tôlé chez nous, pays de la romance ! D’autres contrées plus portées sur les joies du flirt, avaient déjà annoncé des recommandations moins violentes, comme le Canada qui encourageait la pratique du « glory-hole ». Dans d’autres pays, la tendance est à la levrette, une position qui limite le risque de postillons durant l’acte. Des alternatives moins drastiques que l’abstinence pure et simple…

Le « sex-ban » reste pour autant difficilement applicable, et l’on imagine aisément pourquoi… Autant se faire verbaliser pour non-respect du confinement, on se représente facilement la scène, mais se prendre un PV en plein coït anal c’est tout de suite moins réaliste…

L’orgasme, un objectif à atteindre ?

La fessée, plaisir d’offrir, joie de recevoir…