in

Sexe, argent et pouvoir : les conséquences de la réussite professionnelle !!

BillClinton

Cela peut paraître un vieux cliché, tout comme cela peut faire penser à une vérité générale : lorsque l’on « réussit » dans sa vie professionnelle (c’est à dire qu’on travaille 18h/jour, qu’on est 6 jours/7 à l’étranger et qu’on n’a pas de vie en dehors de son job), les réjouissances pas forcément très jolies à voir arrivent naturellement.

Et forcément, vu que l’on est fatigué de son train d’enfer, on cède d’autant plus facilement aux différents plaisirs qui s’offrent à nous

Il n’y a qu’à voir les hommes politiques, dont on retrouve souvent leurs noms associés à des affaires parfois sordides : c’est le prix de la gloire vous répondront certains…

Alors quand on voit les DSK ou Silvio Berlusconi, on se dit qu’ils sont addicts au sexe, et que c’est plus une maladie psychologique qu’autre chose, et que par conséquent il n’y a pas de relation de cause à effet entre la reconnaissance et les occasions de s’adonner aux plaisirs de la chair…

Alors que la phrase précédente résonne encore dans votre cerveau, vous vous dites que pouvoir égale sexe. Forcément.

Et des scientifiques ne vont pas se priver de vous donner raison, car certains d’entre-eux se sont donnés la peine d’étudier cette fameuse relation : du moins ce sont des spécialistes du comportement sexuel qui en parlent le mieux, en analysant les différentes affaires ayant attrait au sexe avec des personnalités politiques ou du monde du sport.

Et ces chercheurs sont formels : « L’accumulation des heures de travail, le sentiment d’invincibilité, la pression constante et le manque de temps rendent ces hommes vulnérables« , c’est à dire qu’ils ne peuvent pas se donner de limites alors que les femmes tournant autour d’eux les rendent un peu dingues.

Ils donnent ainsi un profil de ces hommes à femmes, qui sont de vrais serial-baiseurs : ceux qui assurent « des responsabilités importantes, consacrant plus de 16 à 18 heures à leur vie professionnelle, constamment en déplacement et par conséquent loin de leurs proches« , sont des grands coquins en puissance.

La cause de tout ça : un manque de soutien affectif, et pas ou peu d’intimité

Ennuyé par son paquet, il se le fait enlever !!

Pour des chercheurs, Facebook propage la syphilis !!