in , , ,

Sexe et sport de haut niveau sont-ils compatibles ?

Il existe une croyance populaire qui ferait du sexe un facteur de baisse des performances sportives. Pour faire simple, plus tu baises, moins t’as de chance de finir sportif de haut niveau. Mais d’où vient cette croyance ?

Dans la Grèce Antique, les sportifs se devaient de conserver une hygiène de vie irréprochable, certains croyaient dur comme fer que le sperme était en fait l’énergie de l’homme; se vider de sa semence revenait donc à se vider de sa vigueur… L’abstinence avant un événement sportif était donc rigoureusement recommandée !

Si l’on peut croire que cette tradition a disparu en même temps que celle de se déshabiller pour faire du sport, il n’en est rien ! Les Grecs ont laissé des traces dans l’esprit de nombreux athlètes modernes… En 2006, lors de la Coupe du Monde de Football, les joueurs de l’équipe nationale costaricienne se sont vu refuser le droit de voir leurs compagnes durant toute la durée de l’événement… L’entraîneur ne souhaitait pas que les performances de ses joueurs pâtissent d’un excès de zèle lors d’une séance de galipettes nocturnes.  

Pourtant, certains grands champions ont fait le pari inverse. Ils s’astreignent à défourailler avant chaque match important… C’est le cas du Brésilien Ronaldo qui assure que : « Faire l’amour quelques heures avant un match, c’est la clef du succès, à condition d’être passif et de jouir du moment présent. » Selon d’autres sportifs, une petite séance de jambes en l’air permet aussi de mieux supporter les sifflets dans les stades.

Si la question du sexe d’avant match semble avoir beaucoup d’importance pour certains sportifs, celle de la baise d’après-match en a tout autant pour d’autres. Mauro Icardi fait partie de ceux-là ! L’attaquant du PSG fait l’amour à sa femme après chaque victoire…

L’homme qui avait un testicule sur le visage

Les nouvelles PornoVoisines s’installent dans ton quartier