in ,

Sexe pendant la grossesse : ce qu’il faut savoir

Être enceinte n’empêche pas d’avoir une vie sexuelle, sauf dans certains cas très particuliers.

Pour une femme enceinte, continuer à faire l’amour avec son conjoint lors des 9 mois de sa grossesse ne présente absolument aucun risque. Le bébé est en effet protégé par l’abdomen et les parois musculaires de l’utérus, sans oublier le sac amniotique. En fait, le seul moment de la grossesse où le sexe est déconseillé, c’est à la toute fin, lors de la perte des eaux. Tout objet inséré dans le vagin à ce moment peut y amener des bactéries et donc causer une infection.

Ces conseils s’appliquent toutefois aux grossesses sans complications. Par exemple, si la femme est victime d’un placenta praevia, il faut impérativement éviter tout rapport. Cette localisation anormale du placenta arrive plus fréquemment aux femmes qui ont déjà eu un enfant ou des cicatrices utérines, sont âgées de plus de 35 ans ou ont déjà eu ce problème lors d’une grossesse précédente.

Repos pelvien

En outre, l’obstétricien peut choisir de mettre sa patiente sous « repos pelvien », un terme qui signifie un arrêt du sexe. Par exemple si elle a expérimenté des saignements au cours du premier trimestre. De plus, ce repos pelvien est obligatoire pour les femmes qui attendent des triplés ou plus.

Si ce repos n’est pas observé, avoir un rapport sexuel peut occasionner un saignement hémorragique. La stimulation clitoridienne peut remplacer la pénétration, mais attention, un orgasme peut causer des contractions utérines. Donc si vous utilisez un vibro pendant la grossesse, armez-vous de précautions et surtout restreignez-vous de pénétration.

Les effets de la grossesse sur la libido

Ils sont variables selon les cas. Soit la personne concernée développe une libido exacerbée soit elle ne veut pas en entendre parler. Ironiquement, cette flambée de libido pourrait avoir une origine psychologique : pour la première fois dans sa vie sexuelle, la femme ne craint pas de tomber enceinte et se sent donc totalement libérée.

Les fluctuations hormonales jouent aussi un rôle important, au même titre que l’afflux sanguin causé par la grossesse vers l’utérus et les parties génitales, ce qui cause une sensibilité accrue.

Mais si vous n’avez aucune envie de pratiquer la bête à deux dos durant votre grossesse, cela reste tout à fait normal. Notamment parce que cela nécessite de le faire dans certaines positions et que cela mobilise votre énergie, déjà sévèrement entamée. Cependant, sachez que les orgasmes aideront à réguler votre humeur et vous feront secréter de l’ocytocine. Dernier avantage, la pratique du sexe peut aider à déclencher naturellement votre accouchement quand le terme sera venu. 

Poitrine : Mode d’emploi !

Il mate 10 heures de porno pendant un cambriolage