in , , ,

Slow sex : des conseils pour commencer sans stress !

Le slow sex ou l’art de faire l’amour en pleine conscience. A l’heure où tout va de plus en plus vite, les relations sexuelles ont tendance à passer à la trappe. Vous avez envie de retrouver une intimité avec votre partenaire mais vous en avez marre de ces parties de jambes en l’air entre deux tâches ménagères à faire, en deux minutes top chrono ? Vous voulez retrouver votre partenaire et prendre votre temps mais vous ne savez pas comment faire ? Nous allons vous expliquer le principe du slow sex.

Lever les tabous 

Commencez par parler sexe et fantasmes avec notre partenaire. N’ayez pas peur, ne vous donnez pas de limites et exprimez vos envies tout en écoutant celles de votre partenaire. Surtout, soyez sincères !

Se détendre

Avant tout passage à l’acte, détendez-vous ! Trouvez des occupations dans la journée, allez faire du sport, tricotez… Il est important de déconnecter votre mental (et vos écrans) afin d’être davantage à l’écoute de votre corps. Sans oublier de chasser de vos pensées la liste de courses que vous n’avez pas terminée !

Réapprendre à respirer

Une autre façon de se détendre… la respiration ! Des petits exercices de respiration que vous pourrez réutiliser au travail par exemple ou face à n’importe quelle situation stressante (comme durant les fortes affluences dans le métro). Pendant trois minutes, enchaînez des inspirations de cinq secondes, puis des expirations de cinq secondes. Selon la sexologue clinicienne et psychologue, Magali Croset-Calisto, cette mini-routine vous permettra de vous remettre en phase et d’éloigner certaines tensions.

Et si votre partenaire est dans le coin… profitez-en pour faire cet exercice à deux !

Ne pas considérer sa libido comme un indicateur infaillible

Arrêtez de vous demander si vous avez envie (ou pas) de votre partenaire à un moment précis ! Dans le slow sex, cela n’est pas prioritaire. On cherche avant tout un moment d’intimité partagée, des retrouvailles sous la couette, voire une consolation.

Le désir et l’excitation sont, quant à eux, des composantes facultatives qui ne seront que bénéfiques au rapport !

Privilégier les préliminaires

On ne vous le dira jamais assez, les préliminaires c’est primordial ! Voilà la clé pour faire l’amour en pleine conscience. Prenez votre temps, soyez à l’écoute de chaque sensation, explorez votre partenaire… comme si c’était la première fois !

Expérimenter différents types de contacts

C’est ainsi que nous arrivons aux différents types de contacts. Soufflez le chaud et le froid avec votre partenaire, rapprochez-vous plus ou moins de ses parties érogènes… caressez, effleurez, mordez (doucement bien-sûr !). Nous vous conseillons de vous bander les yeux afin de mieux vous focaliser sur vos sensations !

Attention, le toucher n’est pas le seul moyen de contact que vous pouvez avoir avec votre partenaire. Vous pourrez expérimenter la pénétration sans érection ! Une pénétration sans érection ? C’est possible ? Eh bien oui ! Dans le slow sex, l’intensité de la présence de l’autre est bien plus importante que celle de l’érection. Sentir la chaleur de son partenaire juste à côté de vous est aussi une forme de contact à explorer.

Oublier la course à l’orgasme

Dans le slow sex, l’orgasme n’est pas un objectif à atteindre absolument ! Alors, oubliez votre désir de jouir et de faire jouir votre partenaire en utilisant nombre de techniques que vous seul(e) maniez si bien. Et surtout, bannissez les va-et-vient tel un marteau piqueur !

S’amuser

Faites-le dans des endroits insolites, cela décuplera votre imagination ! Si vous êtes du genre casanier, pourquoi pas le faire dans le bain ou encore dans la cuisine ? Sans oublier les accessoires, avec lesquels vous pourrez tout autant vous amuser, en variant des plus techniques aux plus romantiques.

Grâce à tous ces conseils, maintenant, vous deviendrez un(e) vrai(e) professionnel(le) du slow sex !

 

Croiser une connaissance en soirée libertine. Que faire ?

Coucher le premier soir, un mythe ?