in

Sodomie : Comment bien s’y préparer

Cette idée vous trottait dans la tête depuis un petit moment, mais vous n’osiez pas, vous aviez des appréhensions : « que dois-je faire pour que ça se passe bien ? Faut-il prendre des précautions avant ?  » Aujourd’hui, nous allons essayer de vous aider à découvrir le sexe anal dans de bonnes conditions. 

Dans un premier temps, il est bien d’en discuter avec votre partenaire afin d’exprimer vos doutes, vos inquiétudes et de partager vos fantasmes. Cette étape vous mettra en confiance et vous serez alors plus détendu(e) le jour J !

Comment pratiquer la sodomie ?

Avant de mettre votre pénis dans ce petit trou, il serait bien d’aller explorer les zones anales en douceur, histoire de faire connaissance. Commencez par masser le bas du dos de votre chéri(e), le pli inter-fessier, le contour de l’anus et quand vous sentez que l’excitation monte, introduisez délicatement votre doigt bien lubrifié afin de voir ses réactions. Prenez votre temps ! Il est fort probable qu’au moment où votre index pénètre l’anus de votre partenaire, vous vous sentiez à l’étroit, difficile d’aller plus loin ! Ne forcez surtout pas ! On ne fracture pas la porte de chez quelqu’un quand elle est fermée à double tour ? NON ! Et ben là, c’est pareil ! On attend sagement que l’orifice se dilate et nous laisse de la place.

 

Une fois cette étape passée et avec l’accord de votre moitié, vous pouvez alors abuser de lubrifiant sur vos parties génitales et commencer délicatement la pénétration. Cette zone aura en permanence besoin de lubrification, vous pouvez prévoir le stock ! On introduit d’abord juste le bout du gland et surtout on prend le temps de demander comment il(elle) ressent les choses. Et ensuite, on continue la pénétration tout doucement. Une fois votre maximum atteint, vous pouvez commencer à faire de légers va-et-vients en mode « ralenti ». Inutile de préciser que pour la première fois, on évitera de se la jouer hard ! Et si après quelques secondes vous ressentez que pour l’autre c’est l’extase, alors là, allez-y, amusez-vous (à deux) !

Il reste un point à voir: le point NOIR auquel de nombreuses personnes qui ont déjà réalisé cette pratique se sont forcément posé un jour: « Oh non et si je fais caca ? »

 

Les excréments sont naturels ! Et oui, sachez que tout le monde le fait, même Pamela Anderson, dans son petit bikini rouge, y va plusieurs fois par semaine ! Donc n’ayez pas honte si toutefois vous retrouvez des traces marrons sur le pénis de votre conjoint ou sur votre sextoy ! Plus facile à dire qu’à faire, je sais, mais dites-vous bien que celui qui vous met la chose sait où il met la chose ! Si ça vous stresse trop, vous pouvez utiliser occasionnellement une poire de lavement pour être sûr(e) de ne pas avoir d’accident ! Mais inutile de culpabiliser l’autre si ça arrive, il vaut mieux en rigoler ensemble !

GO ! Vous avez maintenant toutes les cartes en main pour pouvoir vivre cette expérience avec votre cher(e) et tendre. La sodomie n’est pas censée être synonyme de douleur mais une pratique très excitante à condition que l’on trouve le bon partenaire !

Photos de tournage de Manifestantes !

Où qu’il est, le godemichet ?