in ,

Son métier ? Gérer les retours de sextoys utilisés

Il n’y a pas de sot métier, ça on le sait depuis la nuit des temps. Mais il faut tout de même avouer quelque chose, c’est que certains sont plus difficiles que d’autres. La preuve en est avec cette dame qui nous présente son travail qui consiste à gérer les retours de sextoys pour un grand sex-shop en ligne.

Car oui, le droit de rétractation et de retour s’applique même dans ce secteur ! Bon, généralement c’est assez contrôlé et de nombreuses entreprises refusent le produit s’il a déjà été utilisé. Mais ça n’est pas systématiquement le cas de celle-ci.

On la retrouve donc dans la partie logistique de l’entreprise, là où les cartons arrivent. On la voit ainsi enfiler ses gants et nous expliquer qu’il arrive très souvent qu’elle reçoive des sextoys déjà utilisés comme… des plugs anaux, même pas nettoyés. La joie !

On se dirige ensuite vers le service client côté plateforme téléphonique avec des conseillers à disposition toute la semaine pour conseiller sur des « Mega Masturbateurs ‘baise-moi salement' » et autres noms assez drôles, pour le coup.

Et vous, ça vous tenterait comme boulot ?

Soirée Jacquie et Michel ce lundi 30 avril !

Il y a, quelque part dans le monde, un homme qui se branle devant le front de Gordon Ramsay…