in , ,

Souffler dans le vagin de sa partenaire, une pratique à oublier !

Puisque vous savez maintenant que les cunnilingus et toutes autres stimulations du clitoris de votre partenaire lui procurent énormément de plaisir, vous pourriez vous essayer à pousser la chose encore plus loin en allant jusqu’à souffler dans son vagin ! Oui mais non !

Cette pratique peut tout bonnement tuer votre chère et tendre si l’insufflation est très puissante, en provoquant une pneumopéritoine. Comprenez par-là une présence anormale d’air dans la cavité abdominale. En effet, l’air soufflé dans le vagin remonte ensuite dans l’utérus puis les trompes de Fallope et enfin atterrit dans la cavité abdominale. Cette anomalie entraîne un décollement des deux feuillets de la membrane péritonéale, le feuillet pariétal (qui se trouve sur la paroi de l’abdomen) et le feuillet viscéral (sur les viscères). En gros, cela occasionne des douleurs au ventre dont on se passerait sans souci mais pas que ! Chez la femme enceinte, une embolie pulmonaire (troisième cause de mortalité maternelle) peut survenir occasionnant des convulsions puis un coma jusqu’au décès…

Alors Messieurs-Dames, réfléchissez-y à deux fois avant de vous prendre pour un(e) souffleur(se) de vagin !

Top : J&M en live pendant le confinement !

Accros au téléphone même au lit