in ,

Souffrez-vous de dépression vaginale ?

De nos jours, de plus en plus de femmes souffrent de vulvodynie. Appelée également « dépression vaginale » cette maladie entraîne des douleurs constantes de la vulve et de tout ce qui l’entoure.

Peu connue, elle se manifeste par des sensations de brûlures ou encore des picotements à l’entrée du vagin. La douleur s’intensifie pendant les rapports et par le moindre frottement de cette zone. Il se peut même que certaines femmes ressentent une gêne au simple contact de leurs sous-vêtements. La vulvodynie impacte la libido et entraîne souvent un mal-être profond qui conduit à l’isolement… Il est donc nécessaire de consulter un médecin généraliste ou un gynéco afin de procéder à un examen.

Concernant les soins, et selon le degré de la dépression vaginale, celui-ci vous prescrira des injections d’anesthésiques locaux ou encore une chirurgie destinée à retirer la partie de la vulve atteinte.

Mais alors comment l’éviter ? Il semblerait que les femmes qui portent régulièrement des jeans trop serrés ainsi que celles qui ont recours à l’épilation intégrale, soient malheureusement plus touchées que les autres. La vulvodynie touche toutes les femmes, peu importe leurs âges.

N’oubliez pas que votre hygiène de vie joue également sur votre santé. Procéder à un rééquilibrage alimentaire, éviter le lavage interne au savon et limiter le stress peut vous aider à mieux vivre cette pathologie et parfois, à en guérir sans avoirs recours à la chirurgie.

Le fleabagging, ou comment foirer consciencieusement ses relations amoureuses !

Comment s’initier à l’orgasme de la prostate ?