in , ,

Du sperme dans les yeux, ouïouïouille ! Que faire ?

Qu’il s’agisse d’un petit jeu de couple que dérape, ou d’une séance solo un petit peu trop enthousiaste (ne riez pas, c’est forcément déjà arrivé !), recevoir de la semence masculine sur les globes oculaires s’avère généralement assez désagréable. Etant donné la composition du jus originel, légèrement concentré en acide citrique, fructose et autres principes actifs, la sensation est pour le moins piquante. Mais pas de panique.

Déjà, on évite de frotter inconsidérément, et direction la salle de bain, pour se rincer les nœnœils abondamment à l’eau tiède. La solution saline, c’est bien aussi. Si l’on porte des lentilles, on attend d’avoir enlever le plus gros du gluant avant de les retirer, histoire de conserver au maximum le peu de protection qu’elles offrent dans ce cas. La prochaine fois, vous mettrez des lunettes

Et le risque sanitaire alors ? Bon, si le foutre reçu est le vôtre, il est limité. Néanmoins, les bactéries naturellement présentent dans le fluide vital peuvent provoquer conjonctivites et orgelets. Il faut dire que, de base, elles n’ont rien à foutre là. Si les rougeurs persistent, consulter un toubib n’a rien d’excessif.

Reste la question des maladies sexuellement transmissibles, qui malheureusement le bon goût d’être aussi « oculairement transmissibles« . Herpès, hépatites, VIH, toutes ces sales bébêtes traversent les muqueuses de l’œil comme celles de n’importe quel autre orifice. Le risque est faible, mais non-négligeable. En cas de doute, c’est dépistage et traitement d’urgence. On ne rigole pas avec ces choses-là.

Enfin, après coup, on essaie d’améliorer la précision de tir, pour les fois suivantes. L’éjac’ faciale doit rester une pratique ludique, après tout…

Les choses que les hommes font avec leur pénis

Le kit de survie nudiste de la police barcelonaise !