in , , ,

« Syndrome du cul mort »


En 2020, votre joli postérieur aura souvent été cloué sur une chaise devant votre bureau. Le télétravail est venu remplacer votre habituelle marche matinale vers le boulot et on ne va pas se mentir, le confinement aura eu raison de beaucoup de vocations de sportifs en herbe…

La sédentarité a fait un bon de géant l’année dernière et il y a une victime collatérale à déplorer : votre magnifique galbe fessier ! Si le manque d’exercice peut évidemment nuire à sa jolie forme, il est aussi possible que vous ayez à subir le syndrome du « cul mort » ou « Dormant Butt Syndrome » en anglais. Sous ce nom inquiétant se cache en fait une impression que vous avez sans doute déjà expérimenté, celle de l’engourdissement du postérieur ! Que cela soit après une longue journée de travail sans bouger de sa chaise ou de longues heures de voiture, la sensation est la même, vous ne sentez plus votre cul !

L’accumulation de phases en position assise, comme c’est le cas avec le télétravail, favorise l’apparition de ce syndrome, mais aussi d’autres symptômes plus handicapants… Crampes régulières, douleurs sourdes, picotements et fourmillements, les effets peuvent parfois descendre jusqu’aux jambes et aux genoux et s’amplifier au point de devenir aussi fort que pour sciatique !

Mais alors comment redonner de l’allant à un cul en décrépitude ? Vous pouvez toujours essayer la méthode du tambourinage compulsif et vous aurez en plus une excuse toute trouvée pour assumer enfin vos envies de fessées auprès de votre partenaire… Mais si vous voulez être sûr(e) que la circulation sanguine s’améliore, les médecins conseillent de favoriser la marche !

Le « Coconut », la position qui offre de nouvelles sensations

Un personnage de dessin animé sème le trouble au Danemark avec le « plus long zizi du monde » !