in ,

Toujours insatisfait(e) en amour ? On vous parle du groundhogging !

Le groundhogging est un terme définissant le fait de toujours s’arrêter sur des critères bien précis lorsqu’on rencontre une nouvelle personne. Ce qui, forcément, limite fortement le champ des possibles. Ce fâcheux comportement a été mis en avant dans le film Groundhog Day qui signifie « Le Jour de la marmotte » en français. Phil, l’acteur principal incarné par Bill Murray, joue le rôle d’un météorologue égocentrique qui se réveille chaque matin pour revivre le même jour, sans réussir à sortir de cette boucle infernale. Le groundhogging se base sur le même principe : répéter systématiquement le même schéma de vie sans réussir à être heureux et vivant tout le temps des moments plus ou moins douloureux, tels que des ruptures. 

Une étude a été menée par l’application de rencontre The Inner Circle mettant en avant le fait que quatre célibataires sur cinq affirment que lorsqu’ils choisissent un(e) partenaire correspondant au maximum à leurs critères, cette dernière ne serait pas une relation fructeuse sur le long terme. 

On ne vous jette pas la pierre, il faut savoir ce qu’on veut dans la vie, mais il faut aussi savoir lâcher du lest pour pouvoir se faire surprendre. Il faut savoir trouver un juste-milieu entre avoir des critères superficiels et des critères relationnels. Flash info : l’apparence physique ne va pas déterminer l’avenir de votre relation. C’est donc en se basant sur des critères de sélection trop poussés et parfois inutiles que le groundhogging met en avant le fait qu’ils ne vont pas favoriser une meilleure alchimie entre les partenaires. 

Ça ne vous dirait pas de bousculer vos habitudes et de vous ouvrir à d’autres possibilités qui pourraient, qui sait, déboucher sur une belle histoire d’amour ?

Dogging : le fantasme de voir et d’être vu !

Rétro hard : Pixie et Nina Roberts