in , , ,

Tout savoir sur le frout

Sujet de complexes, de rigolades et parfois d’émerveillement, le frout reste très méconnu, malgré son caractère parfaitement commun et naturel.

Qu’est-ce que c’est ?

Aussi appelé « pet de fouf' », le frout désigne une bruyante expulsion d’air depuis le canal vaginal d’une personne. On en fait généralement l’expérience pendant ou juste après un rapport sexuel. L’appareil génital féminin étant clos, si de l’air y est introduit lors d’une pénétration, il finit forcément par ressortir, faisant parfois vibrer les grandes lèvres, qui émettent alors ce son de flatulence caractéristique. Le sexe n’est toutefois pas la seule cause de frout. Et l’on peut frouter en faisant divers mouvements de gymnastique ou de yoga, ou en pratiquant certains sports.

Ce n’est pas sale !

Bien qu’associer au pet, à cause de leur tonalité similaire, le frout n’a rien à voir avec de quelconques gaz digestifs. Il est donc parfaitement inodore et inoffensif. Ce n’est rien d’autre que l’air ambiant qui retrouve sa liberté.

Ce n’est pas grave.

À moins de se gonfler le millefeuille au compresseur industriel (ne faites jamais ça), les quantités d’air injecté dans le vagin lors d’une utilisation normale sont bien trop négligeables pour provoquer une embolie. Aucun risque de ce côté-là, donc.

Ce n’est pas honteux.

En dehors des cas de goujaterie pathologique, aucun mec ne s’offusque d’une trille charnelle durant l’acte. La physique derrière ce phénomène est d’une telle évidence qu’il n’y a absolument pas de quoi s’en émouvoir. Il s’en trouve même pour apprécier ce genre de petite attention.

Certains trouvent ça sexy.

La sexualité humaine est constellée de fixations fétichistes et de fantasmes sensoriels. Il n’y a donc rien d’étonnant à ce qu’une frange raisonnable de la population trouve dans cette fantaisie l’expression brute et primitive de la passion érotique. La bouche ment, le vagin, non.

Il est inéluctable.

Aussi loin que la science nous ait menés, les experts en gynécologie n’ont découvert aucun moyen de prévenir le frout. Certaines positions, comme la levrette ou l’andromaque, auraient tendance à le favoriser, mais aucune n’est garantie « frout-proof ». Seule solution : l’abstinence…

Il est sur Google Maps ! 

Le Frout, c’est aussi un petit ruisseau qui se jette dans l’Odet, le fleuve qui traverse Quimper. Il est donc théoriquement possible de nager dans le Frout.

 

11 idées reçues qui ruinent votre vie sexuelle

Les fans de jeux vidéo sont des bêtes au plumard