in

Tout, tout, tout, vous saurez tout sur le clitoris !

Le_nombre_de_rapports_sexuels_ideal_pour_etre_heureux_Tout_depend_de_celui_des_autres_1366288398

Véritable bouton du plaisir féminin, le clitoris est la zone du corps permettant à une grande partie des femmes d’atteindre l’orgasme en quelques minutes (plus de 90 % l’affirment). Pourquoi ? Il s’agit tout simplement de la partie la plus sensible regroupant pas moins de 8 000 terminaisons nerveuses. Il ne faut cependant pas tout miser dessus et partir dans la généralité car chaque femme a son plaisir ! Pour les hommes cela reste encore un mystère, alors après lecture de cet article vous dormirez moins bête et peut-être même que vous pourrez apprendre quelque chose à votre partenaire qui sait… 😉

Où se trouve le vagin ?

Les hommes n’arrivent pas toujours à le localiser mais rassurez-vous messieurs car il y a des femmes qui en sont incapables également ! Sortez le GPS, voici les coordonnées : comme un iceberg, le clitoris possède une toute petite partie visible composée d’un capuchon de peau et d’un gland extrêmement sensible dont la stimulation provoque le plaisir. Il peut mesure de 3mm à 1cm selon les femmes ! La partie invisible que l’on nomme la tige peut quant à elle mesurer jusqu’à 10 cm de long pour 6 cm de large se séparant en deux racines situées sur les parois internes du vagin.

Le pouvoir du clitoris sur le sextoy !

Le clitoris a un tel pouvoir au niveau du plaisir féminin qu’il a révolutionné le marché des jouets féminins. Désormais, le classique godemichet est remplacé par les vibromasseurs aux capacités de stimulation décuplées. On connaît tous le fameux petit canard en plastique coquin !

L’histoire de la masturbation féminine :

C’est au XVIème siècle seulement que la médecine a admis l’existence du bouton du plaisir et ceci grâce à Colombo, pas l’inspecteur mais le scientifique dont les recherches ont permis de comprendre que cette zone était en réalité le berceau du plaisir chez la femme. Car à l’époque on est encore persuadé que pour optimiser les chances de fécondation, il faut que les deux partenaires éprouvent du plaisir ! C’est à ce moment que la masturbation en couple est autorisée.

À la fin du XVIIème siècle, elle est toutefois interdite en solo dans un bon nombre de pays protestants comme aux États-Unis.

En 1905, la psychanalyse se penche sur le sujet, Freud stigmatise l’orgasme clitoridien en le qualifiant « d’orgasme des petites filles ». Ce n’est qu’à la fin de sa vie qu’il admettra son erreur.

Aujourd’hui, le bouton féminin s’est libéré des tabous et connaît son heure de gloire pour le plus grand plaisir des femmes !

Avoir un orgasme en faisant du sport ?! C’est possible !

Un homme arrêté le sexe attaché à un coq à Paris !