in

TUTORIEL – Position sexuelle du jour : le missionnaire !!

missionnaire1

Deuxième volet de ce petit rendez-vous quotidien, où vous pourrez retrouver quelques infos ou techniques sur des positions sexuelles plus ou moins connues : on a commencé hier avec le 69, place aujourd’hui à LA plus connue des pratiques, le missionnaire.

Faire l’amour, c’est souvent changer de position : en-dessus, en-dessous, par devant ou par derrière.

Cela s’appelle varier les plaisirs, mais cela peut aussi être l’occasion pour monsieur de marquer une petite pause et refaire le plein d’énergie après avoir donné des coups de reins pendant un long moment : ils ne sont pas des machines non plus.

Alors pour cette deuxième position, nous allons faire simple : le missionnaire.

Bien sûr, on ne vous apprend rien, c’est même un classique dans les rapports sexuels : monsieur vient se placer entre les jambes écartées de madame, qui est allongée sur le dos.
Attention, si elle est sur le ventre, ça n’a rien à voir, mais nous y reviendrons…

Messieurs, pensez à prendre appui sur vos genoux ou vos coudes pour éviter de trop peser sur madame, c’est missionnaire dont il s’agit, pas de rouleau compresseur !
Les dames peuvent également mettre un petit coussin sous les reins pour un meilleur confort.

C’est la position idéale pour les amoureux, qui peuvent se regarder droit dans les yeux en se souriant, s’embrasser à pleine bouche, et monsieur peut même se pencher pour glisser quelques mots doux à l’oreille de sa belle.

Mais il faut bien reconnaître que cette position du missionnaire procure beaucoup plus de plaisir à l’homme qu’à la femme, car celui-ci contrôle tout : le rythme, l’intensité de la pénétration, l’inclinaison du pénis, mais avec une marge de manœuvre quand même un peu limitée.

La dame pourra aussi apprécier d’avoir les bras et les mains libres, pouvant ainsi caresser ou griffer (suivant l’humeur) le dos ou les fesses de son partenaire.

Bref, c’est une position idéale pour débuter un rapport après les préliminaires, comme un échauffement avant de passer à des choses beaucoup plus énergiques voire acrobatiques.

On peut également y revenir plus tard, comme pour se reposer ou se remotiver avant de relancer la chevauchée fantastique : petit risque, c’est tellement confortable pour l’homme qu’il risque de jouir un peu trop rapidement au goût de sa belle.

Mais comme vous le verrez bientôt, cette mission connaît de multiples variantes.

Prochaine position : la levrette…

Quand le sexe rencontre un parc à poneys…

Top 20 : les faits incroyables du sexe (partie 1) !!