in

Un atelier « sexe anal » à l’université d’Harvard !!

harvard_university

Vous connaissez sûrement, ou avez forcément entendu au moins une fois le nom de cette fameuse université, parmi les meilleures du monde selon les classements qui sortent chaque année : l’établissement, qui a sorti des présidents américains comme Roosevelt ou Obama, des juges de la Cour Suprême ou même des acteurs (Matt Damon ou Natalie Portman), est donc un centre intellectuel très important au pays de l’Oncle Sam, et un vivier de personnalités en devenir.

Mais c’est aussi, et surtout, un lieu d’apprentissage sur des sujets aussi larges que la politique, l’économie ou encore les sciences : comme dans ces sites d’excellence, il y a énormément de personnes qui souhaitent y entrer, mais malheureusement peu d’élues, du fait des notes scolaires ou, et c’est typiquement américain, des moyens financiers…

Alors si vous réussissez à intégrer le prestigieux établissement, vous aurez, en plus d’un avenir radieux devant vous professionnellement parlant, beaucoup de bon temps à y passer, entre fêtes estudiantines, colloques intéressants et cours bien particuliers !

Car oui, Harvard n’est pas un lieu qui est uniquement sérieux, on sait s’amuser aussi, mais toujours en apprenant : en effet, depuis dimanche dernier, c’est la semaine du sexe à l’université !

C’est donc l’occasion pour les étudiants, puceaux ou pas, de (re)découvrir les différentes études et connaissances amassées par des scientifiques tout au long de ces années sur le sujet, en plus de faire de la prévention, qui n’est pas de trop dans ce pays on le sait…

Mais c’est également l’occasion de découvrir de nouvelles pratiques tabous habituellement : en effet, l’université propose dans ce cadre un atelier sur le sexe anal !!

Appelé sobrement « What What in the Butt : Anal Sex 101 », le cours cherchera à faire disparaître les différents mythes présents dans les esprits américains, et évoquera donc tout ce qui compose et entoure cette pratique, comme l’anatomie anale, comment en parler, les lubrifiants, les sextoys associés, la pénétration…

Si l’initiative est plutôt louable, cela n’a pas l’air de faire sourire les administrateurs de l’université, qui n’ont souhaité répondre à aucune question concernant ce cours, et ce pour tous les journaux locaux comme nationaux…

Elle massacre la voiture de sport de son mari infidèle !!

A 70 ans, ils redécouvrent les joies du sexe…