in , , , ,

Un clou de deux centimètres dans les burnes…

Vous commencez à avoir l’habitude des accidents grotesques qui impliquent les parties génitales… Saletés diverses dans l’urètre, objets inappropriés dans le vagin ou le rectum, l’humain rivalise de bêtises pour se faire du mal. Mais quand la malchance s’en mêle, les conséquences sont tout aussi grave pour les pauvres gens impliqués !

C’est le cas de cet Italien de 27 ans, employé d’usine, qui s’est présenté à l’hôpital d’Ancône avec un problème très particulier. L’homme affirmait s’être lui-même tiré dessus avec un pistolet à clous ! Si vous n’êtes pas familier de ce genre de machine, il s’agit d’un objet qui projette des clous à une vitesse de près de 1500 km/h…

La zone d’impact du clou était relativement difficile à identifier, car l’homme ne présentait pas de blessures visibles. C’est après une échographie du scrotum que le résultat est tombé : le petit clou se trouvait entre le testicule droit et la base du pénis. Après une intervention chirurgicale, l’homme s’en est tiré indemne. Une chance folle puisque les médecins lui ont annoncé qu’il aurait pu perdre l’usage d’un testicule ou carrément de son appareil génital complet !

De ce triste événement qui finit bien, les médecins ont tout de même tiré une grande leçon : l’échographie scrotale est très intéressante lors de cas de traumatismes sans blessures apparentes. Pour notre ami italien, il se souviendra sans doute que lorsque l’on utilise un pistolet à clou, il vaut mieux faire attention à ne pas viser autre chose que la zone à clouter…    

Ce que font secrètement les mecs avec leur sexe

Le sexe spatial : pourquoi c’est si compliqué !