in , , ,

Un homme politique kenyan vend son testicule pour 4 400 balles !

Jeune homme politique kenyan de 27 ans qui s’était notamment présenté à la dernière élection générale du pays en tant que candidat indépendant, Ian-Harriel Kowiti met en vente l’un de ses testicules au prix très attractif de 500 000 shillings kenyans, soit à peu près 4 400 euros. Comme il le dit lui-même : « Quelle est la nécessité d’en avoir deux qui pendent entre mes jambes, si je peux très bien faire le job avec un seul. Imaginez qu’il y ait quelqu’un dehors qui ne peux avoir d’enfants pour une raison ou une autre. Je veux partager ce que j’ai, contre un petit profit, évidemment. Je n’en peux plus d’être ruiné, et je n’ai pas besoin de deux testicules. »

Altruisme donc, mais aussi appât du gain, pour un homme ambitieux qui a aussi mis en vente un rein, pour la modique somme de 13 000 balles, pour les mêmes raisons. Reste que si les transplantations de reins fonctionnent, rien n’est moins sûr pour les greffe de balloches. Idem, rien ne garantie l’efficacité d’un appareil reproducteur amputé d’un testicule, selon les urologues.

Reste qu’au vu de la rareté du produit par les temps qui courent, l’investissement paraît tentant, rien que pour constater l’existence formelle de couilles chez les politiciens au moins une fois dans sa vie…

800000 Dollars + une sodo, net vendeur !

Quelle est la différence entre un homme et un bernard-l’ermite ?