in , , , ,

Un NFT sur la vulve de Cara Delevingne ?

Mine, c’est le nom d’une œuvre promue sur le compte Instagram de l’actrice et mannequin Cara Delevingne, dont le NFT, son certificat d’authenticité numérique basé sur la blockchain, sera mis aux enchères ce samedi 22 mai à 10 heures, à hauteur de 1140 STX, prix de départ (soit 1357,87 euros, ou 0,03704 bitcoin à l’heure où nous écrivons ces lignes).

« Mes premiers mots furent « À moi ». Pour moi, ça représente ce qui est mien par dessus tout, mon vagin. Je le possède. Il est à moi et à personne d’autre. Je choisi ce que je fais avec. Et personne ne peut se l’accaparer. »

Plan rapproché épaule, palmier et bord de mer, maquillage nude, l’artiste manifestement à poil promeut ainsi sa création dans un teaser vidéo d’une trentaine de secondes, durant lesquelles sa tirade absconse s’écrit à main levée sur l’image en sur-impression. Tout porte donc à croire que le contenu de l’œuvre portera sur les parties intimes de la modèle. Les fonds levés devraient alimenter sa fondation destinée à venir en aide aux femmes vulnérables de par le monde.

Vendre des nudes pour la bonne cause n’est donc plus l’apanage des sex workers au grand cœur, puisque même les star people s’y mettent. Mais là où les professionnelles du charme luttent chaque jour pour exister et exercer décemment leur art sur la toile, les célébrités se fendent de campagnes médiatiques mondiales, de monologues métaphysiques et d’initiatives techno-futuristes pour vendre les .jpeg de leurs fouf’. Deux poids, deux mesures en quelque sorte…

Tomber enceinte après un rapport anal, c’est possible ?

Cette entreprise vous offre 30mn par jour pour vous masturber