in ,

Un soutien-gorge au nom d’une juge canadienne fait polémique…

La Maison Simons, une entreprise québécoise de vêtements, de linge et d’articles de maison, a eu une idée originale pour célébrer les grandes figures féminines canadiennes : sortir une gamme de soutiens-gorges dont chaque modèle est baptisé du nom d’une pionnière de l’histoire du pays. Et on sent bien la volonté d’élégance à travers le triptyque soutien-gorge/féminité/femmes d’exception. Malheureusement, le modèle Beverley McLachlin a créé la polémique. En effet, l’intéressée, première femme à accéder au statut de Juge en chef de la Cour Suprême du Canada (excusez-nous du peu), est la seule personnalité encore vivante parmi les femmes célébrées par l’initiative de Simmons ; et il a semblé inapproprié d’évoquer, même indirectement, les nichons d’une honorable dame de 75 ans.

#mature

Simmons a donc annulé sa campagne, retiré tous les modèles concernés de ses boutiques et présenté de plates excuses à Madame la Juge.

C’est quand même dommage. On aurait adoré voir le concept s’exporter en France. Vous imaginez ?

Le Jeanne Calment, aux bretelles hyper-extensibles pour se porter au bas des genoux.

Le Marie Cury, en feuille de plomb, « parce que vous irradiez de sensualité ».

Le Simone Veil, entièrement tricoté à la main, parce que c’est encore la meilleure façon de se servir d’une aiguille.

 

 

Savez-vous quel est l’animal qui aime le plus le sexe ?

Toutes les femmes peuvent-elles être sexy ?