in ,

Une conférence sur la sodomie à Harvard

Chaque année, la prestigieuse université d’Harvard organise la semaine du sexe (ça change de notre semaine du goût). Rien à voir, cependant, avec une orgie d’alcool et de stupre entre étudiants façon Spring Break, à Harvard, on prend tout au sérieux.

La Harvard Sex Week est un rendez-vous annuel, durant lequel se succèdent « ateliers interactifs, conférences, et débats centrés sur les questions de sexe, de santé sexuelle, de genre et d’identité de genre, et plus encore », selon leur site officiel. Bref, le truc sérieux, sérieux, quoi.

C’était sans compter sur l’atelier « What What in the Butt : Anal 101 » (qu’on pourrait traduire par « cours élémentaire sur la sodomie »), où, après avoir distribué gants, dildos et autres plugs au public, l’intervenante Natasha, gérante d’un sex-shop à Cambridge, s’est laissée aller à un florilège de citations immédiatement cultes : « Souvenez-vous, dans ce domaine, il n’y a que la pratique, la pratique, la pratique ! » « N’ayez pas peur. Approchez-vous ! Venez prendre un peu de plaisir cochon ! »  « Tous les hommes n’ont pas un pénis, toutes les femmes n’ont pas un vagin, le trou du cul est un formidable vecteur d’égalité sexuelle. Tout être humain à un trou du cul. »

Elle vante à la pratique trois qualités : 1. c’est bon, 2. c’est un tabou alléchant, 3. ça favorise la confiance, l’intimité. Puis de conclure, « Il y a deux types de personnes dans ce bas-monde : ceux qui regardent du porno anal, et les sales vilains menteurs. » Sur ce dernier point, on ne peut qu’acquiescer.

Natalie Portman, diplômée de Harvard.

Commentaires

Loading…

Commentaires

commentaires

Vos photos du matin du 6 Décembre 2017 !