in

Une espèce marine menacée à cause du… Viagra !!

concombre_de_mer

La petite pilule bleue, appelée notamment « pilule de l’amour », qui fait retrouver une vie sexuelle à certains hommes et qui peut sauver par la même certains couples, s’est démocratisée et est devenue presque incontournable pour ces messieurs qui connaissent quelques problèmes à l’allumage.

Vendue en grosses quantité, elle fait donc appel a quelques ingrédients, qui ne sont, et on l’a découvert nous aussi, pas forcément que chimiques : il y a par exemple, dans sa constitution, une espèce marine à laquelle on n’aurait pas du tout pensé : le concombre de mer.

Ressemblant plus à une espèce de limace avec une carapace qu’au légume bien connu, cet animal vit dans les fonds marins, et notamment dans la baie de Dakhla, dans le Sahara Occidental Marocain.

Ayant une réputation d’être un aphrodisiaque d’enfer, et servant à la confection du Viagra, ce concombre de mer est donc activement recherché et vendu à prix d’or, près de 3600€ le kilo !

Comme tout produit qui peut rapporter gros et rapidement, un marché noir s’est mis en place, et les braconniers s’en donnent bien évidemment à cœur joie pour pêcher ce pauvre animal.

Sauf qu’à force, celui-ci n’arrive plus à se reproduire, et est donc en voie d’extinction : bien que la pêche dans les bancs des concombres de mer soit interdite, les pillages continuent inlassablement…

Et tant que l’esprit humain sera plus attiré par le profit plutôt que par l’écologie, cet animal aura du souci à se faire…

Regarder du porn avec l’Oculus Rift, ça donne quoi ?

Quand « Cinquante nuances de Grey » booste les ventes de sextoys !!