in , ,

Une urologue dénonce 6 clichés sur la masturbation

La masturbation comporte de nombreux avantages mais certains croient encore qu’elle a des effets néfastes. Débunkage.

Rena Malik est urologue et possède une chaine Youtube où elle dispense ses précieux conseils. Au début du mois d’avril, elle a publié une vidéo pour contredire les idées conçues à propos des plaisirs solitaires.

La masturbation rend sourd (ou aveugle)

Considérant que 90% de la population se masturbe, nous devrions dans ce cas manquer de chiens d’aveugles… Il s’agit de rumeurs colportées par certaines religions, comme l’histoire d’Onan dans la Bible. Sans vouloir heurter la sensibilité religieuse de quiconque, c’est tout simplement faux.

La masturbation va gâcher vos érections

Quand vous parvenez à l’orgasme en vous masturbant, la contraction des muscles du plancher pelvien est la même que lors d’une relation sexuelle partagée. En somme, en exerçant ces muscles, vous serez à même d’avoir une meilleure vie sexuelle.

Trop se masturber réduit votre sensibilité

Ce n’est pas strictement vrai mais il est pourtant possible de ressentir une certaine accoutumance lorsque vous vous masturbez toujours de la même manière et donc avoir plus de mal à atteindre le climax. Malik conseille donc de changer votre mouvement ou votre pression quand vous vous masturbez.

Attention à ne pas trop vous masturber

Au contraire, dans certains cas les médecins conseillent à des patients avec des douleurs chroniques de se masturber plus souvent. Pourtant, tout abus est mauvais et il est possible de trop se masturber. « Si vous sautez des activités normales ou l’occasion de faire l’amour avec votre partenaire pour vous masturber, cela peut être un signe que vous vous masturbez trop fréquemment. »

La masturbation est synonyme d’un couple en péril

« Beaucoup de gens qui sont dans des relations amoureuses épanouies se masturbent de leur côté. » Cela n’a rien à voir avec l’affection que votre partenaire vous porte et cela contribue de toute manière à améliorer votre vie sexuelle.

La masturbation fait descendre la testostérone

Dès la Grèce antique, les athlètes s’empêchaient de faire l’amour ou se masturber afin de rester plus agressifs. Si la frustration sexuelle peut s’avérer un moteur, il n’y a aucune donnée scientifique sur le fait que ne pas se masturber permet de conserver un taux de testostérone élevé. Au contraire, un orgasme fait brièvement augmenter ce taux.

En parlant de plaisirs solitaires, on vous conseille de jeter un œil par ici !

Le pouvoir des huiles essentielles sur la libido

Mozart, amateur de rimjob ?