in , ,

Utilisez-vous du lubrifiant ?

Il est temps de mettre fin à un tabou certes mineur, mais collectif : le tabou du lubrifiant. Non, le lub’ n’est ni un accessoire de sex-addict ou de masturbateur compulsif, ni la promesse tacite d’une aventure anale. Le lub’, c’est tout simplement ce qui change le « hummmmmm… » en « wouah ! », pour lui comme pour elle.

C’est que si Mère Nature nous a effectivement dotés d’orifices et d’appendices compatibles, dans toutes sortes de combinaisons, elle n’avait pas forcément prévu qu’on s’évertuerait à expérimenter les différentes options aussi longuement qu’assidument. En clair, les rapports sexuels intenses, prolongés, ainsi que certaines positions plus ou moins acrobatiques ont vite tendance à léser les muqueuses. Alors pourquoi se faire mal, se forcer, voire renoncer, quand avec seulement quelques gouttes de cet élixir miraculeux, toutes les petites gènes disparaissent ?

« Comme dans du beurre« , comme dirait l’autre. Ainsi, le lubrifiant devrait être dans l’inventaire de toute table de chevet digne de ce nom, pour plus de sensualité, moins d’irritations et de fait, moins d’infections ; car les IST ne se transmettent jamais aussi bien qu’au contact de tissus abîmés.

Par ailleurs, entre les huiles parfumées, les fluides texturés imitation « semence », les liquides chauffants ou rafraîchissant, l’offre en la matière est pléthorique. Il y en a pour tous les goûts, tous les fantasmes, toutes les pratiques (à condition évidemment d’échapper aux éventuelles réactions physiologiques). Pourquoi encore bouder son plaisir ?

 

Les sécrétions vaginales comme parfum : la nouvelle astuce « séduction » ?

Les pires annonces sur Le Bon Coin version X !